Publié le : 28/01/2018

-67kg : Da Costa, le point rageur

Il peut être virevoltant, incroyable dans ses techniques de jambes, mais il sait aussi gagner en mode "point qui tue", comme à l'époque du ippon shobu. Une victoire stressante pour le spectateur, mais pleine de confiance pour Steven Da Costa qui trouvait l'ouverture sur un gyaku à trois secondes de la fin du temps, alors que le Japonais Hiroto Shinohara, n°10 mondial, ne cédait pas un pouce de tapis, prêt à contrer à chaque action. Ce soir, le patron s'appelle Steven Da Costa, et il offre à la France sa première médaille d'or dans cet Open de Paris 2018.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies